Atelier de Douala Planoscam

              TERMES DE REFERENCE

 

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La Plateforme Nationale des Organisations de la Société civile du Cameroun (PLANOSCAM) a été mise en place en mars 2011, à la suite d’un processus ouvert et inclusif de concertation entre les différentes familles d’acteurs de la société civile camerounaise. Elle est une réponse à la faible structuration et la faible représentativité de la société civile dans les différents cadres de concertation avec les autres acteurs de développement que sont le Gouvernement, le Parlement, le Secteur Privé, les Partenaires Techniques et Financiers, etc. A ce titre, PLANOSCAM place au centre de ses préoccupations la concertation permanente entre ses membres et la coordination de leur représentation face aux autres acteurs, pour construire et animer une parole citoyenne crédible dans l’espace public.

 

De manière spécifique, PLANOSCAM a pour objectifs de :

  • Instaurer un cadre  permanent d’échanges et de concertation entre les faîtières des organisations de la société civile ; 
  • Renforcer les capacités des organisations de la société civile dans le dialogue avec les autres acteurs ; 
  • Assurer la représentation nationale  de la société civile  face aux autres acteurs, notamment le Gouvernement, le Parlement, le Conseil Economique et Social, le secteur privé, les communautés économiques régionales, les partenaires au développement, dans le dialogue sur les politiques publiques.

 

Dans le cadre de l’appel à projets référencé EuropeAid/158846/DD/ACT/CM, basé sur le programme « soutenir la société civile camerounaise afin qu’elle contribue à une croissance inclusive et durable », PLANOSCAM et le Collectif pour la Sécurité Alimentaire et le Développement Rural (COSADER) ont bénéficié d’une subvention de l’Union européenne pour la mise en œuvre d’un projet intitulé « Renforcement de la société civile dans le contrôle citoyen des finances publiques » en abrégé ROSFIP. Ce projet a pour objectif global de contribuer à l’amélioration de la gouvernance et de la redevabilité de l’action publique au Cameroun, notamment dans le domaine des finances publiques. De manière spécifique il vise à : i) renforcer le rôle de la société civile dans le processus budgétaire et ii) renforcer la dimension genre dans les politiques publiques du secteur de développement rural.

Le principal groupe cible visé par ce projet est constitué des réseaux membres de PLANOSCAM. A la date d'aujourd'hui PLANOSCAM comprend :

  • Treize réseaux thématiques travaillant dans: l’action humanitaire, l’agriculture, la coopération au développement, la décentralisation, l’éducation, l’énergie, l’environnement, la transparence budgétaire /finances, le genre, la jeunesse et la santé, qui tous adoptent une approche basée sur les Droits humains
  • Trois réseaux géographiques  actifs dans: l’Adamaoua, le Nord-ouest et le Sud-ouest.

Ainsi, dans l’optique de constituer une masse critique d’Organisations de la Société Civile engagées dans le contrôle citoyen des finances publiques, PLANOSCAM entend impliquer tous ses réseaux membres dans la mise en œuvre du présent projet ; d’où l’importance d’organiser un atelier d’appropriation dudit projet à leur intention, dès le début effectif de sa mise en œuvre.   

 

 

  1. OBJECTIFS DE L’ATELIER

 

    1. Objectif général

L’objectif général de l’atelier est d’assurer l’appropriation du projet de Renforcement des Capacités de la Société Civile dans le Contrôle Citoyen des Finances Publiques par les réseaux membres de PLANOSCAM en vue d’une efficacité optimale de sa mise en œuvre.

    1. Objectifs spécifiques

De manière spécifique, il s’agira de :

  • Présenter les objectifs, les activités, les résultats attendus, le calendrier d’exécution et la logique d’intervention du projet ;
  • Echanger sur l’implication des réseaux membres de PLANOSCAM dans le projet

 

  1. RESULTATS ATTENDUS
  • Le projet de Renforcement des Capacités de la Société Civile dans le Contrôle Citoyen des Finances Publiques est présenté aux réseaux membres de PLANOSCAM ;
  • Les réseaux membres de PLANOSCAM ont bien compris l’enjeu de leur implication dans le projet.

 

  1. PARTICIPANTS
  • Représentants des réseaux membres de PLANOSCAM
  • Gouverneur de la région du Littoral
  • Représentant de la Délégation de l’Union Européenne au Cameroun
  • Représentant du MINFI
  • Le Président du GICAM
  • Le Président du MECAM
  • Président du Conseil de PLANOSCAM et Présidente du COSADER
  • Equipe de l’Unité de Gestion du Projet

 

  1. METHODOLOGIE

La méthodologie des travaux sera articulée sur trois piliers, à savoir :

  • Les présentations en plénière ;
  • Les échanges ;
  • Les travaux de groupes

Les travaux seront animés par le Président du Conseil de PLANOSCAM et la Présidente du COSADER avec l’appui technique de l’équipe de l’Unité de Gestion du Projet.

  1. DATES ET LIEU

L’atelier se tiendra les 18 – 19 avril 2019 à Douala, à l’Hôtel Beau Rivage de Bonanjo.

TAG

0 Commentaire

Emran Khan
Oct 18, 2016

Curabitur eleifend mattis velit, gravida posuere mauris dapibus non.

Répondre
Prodip Ghosh
Oct 18, 2016

Curabitur eleifend mattis velit, gravida posuere mauris dapibus non.

Répondre

Commenter

Votre commentaire

Publications récentes

Etude PROCIV
8th Jan 2021

Tag